Collectif Alerte Pesticides – Léognan


Poster un commentaire

Ciné-Débat à Léognan – 21 Mars 2015

Samedi 21 Mars à 17h45, projection du documentaire d’Eric Guéret, « La mort est dans le pré » à l’espace Culture Georges Brassens.

Projection suivie d’un débat, en présence de :

. Eric Guéret, le documentariste
. Hervé Leyral, un médecin de Pessac, signataire de l’alerte des médecins sur les pesticides
. Ghislaine Bouvier, épidémiologiste et maître de conférence à l’université de Bordeaux, un des auteurs de l’expertise collective de l’inserm sur l’effet des pesticides sur la santé.
. Valérie Murat, administratrice de l’association Phyto-Victimes
. Christophe Guenon, maraîcher bio de la commune
Publicités


Poster un commentaire

Manifestation pacifique – 3 Juillet 2014

Nous étions une dizaine de participants, avec le soutien de Nadine Lauverjat et François Veillerette de Générations Futures (nous les remercions vivement de leur présence !).

Sur les grilles autour de l’école : la banderole et des affichettes nous rendaient bien visibles. Et nous avions une table avec les tracts du collectif, le bulletin d’information, des articles de presse.
Nous avons distribué des tracts à tous les parents (environ 80 personnes) qui allaient chercher leurs enfants. L’accueil a été très positif : nous avons même 11 nouveaux membres !

 

affiche3 affiche4 affiches1 affiches2


Poster un commentaire

Lettre à Mme ROYAL et M. LEFOL

Suite au communiqué de presse publié le 19 Juin par la ministre de l’écologie et le ministre de l’agriculture disant que la zone de non traitement (ZNT) ne valait pas pour les habitations et ne serait applicable qu’en 2ème solution pour les lieux dits sensibles (dont les écoles), notre collectif réagit.

Le collectif a envoyé un courrier à Mme Royal et M. Lefoll annonçant la création du collectif, notre engouement pour la ZNT habitation et notre inquiétude du recul annoncé par le  communiqué de presse ; et aussi pour leur faire part de notre invitation à notre manifestation pacifique.

Courrier aux ministres


Poster un commentaire

Réunion du collectif – 20 juin 2014

Lors de cette réunion, on accueille une personne du blayais qui organise une réunion publique suite à l’intoxication des enfants à Villeneuve de Blaye. Elle nous raconte les événements qui ont eu lieu en Mai dernier et surtout comment les pouvoirs publics (mairie, pompier, médecins) ont tout fait pour minimiser voire étouffer l’affaire. C’est cette attitude de déni qui a motivé leur action et leur décision de créer un collectif.

Notre collectif organise une  manifestation à l’école Jean-Jaures pour exprimer ses inquiétudes, sa détermination et envoyer un message fort aux pouvoirs publics (mairie, communauté de commune, conseil général, préfet ministère) et aux châteaux avant l’été : notre demande reste une zone de non-traitement de 200 m autour des écoles. Les enfants partent en vacances mais certains restent là au centre de loisirs et tous seront là à la rentrée.


Poster un commentaire

Réunion du collectif – 23 Mai 2014

Le collectif se fixe des objectifs.

Le collectif regroupe des personnes qui ont un niveau d’information différent avec des sensibilités différentes.

– L’information semble être un objectif indispensable pour sensibiliser les habitants de Léognan. Soit les personnes vivent ici depuis longtemps et, pour autant, elles n’ont pas conscience de la dangerosité des pesticides qui font partie de leur quotidien ; soit les personnes vivent depuis peu sur la commune et méconnaissent leur environnement.

– Echanger avec les acteurs locaux et nationaux : certains membres du collectif souhaitent avoir une démarche négociatrice avec les différents acteurs à savoir la mairie, les châteaux viticoles, la communauté de commune, le préfet et pourquoi pas avec les ministres concernés.

– Agir : compte-tenu de l’actualité (résultats de l’enquête Exppert et l’intoxication des enfants de Villeneuve de Blaye) les médias sont attentifs à la problématique. Il faut donc en profiter pour avancer vers le 0 pesticide.


Poster un commentaire

Demande de confinement des élèves – 15 Mai 2014

Le collectif interpelle les directrices du groupe scolaire Jean Jaurès de Léognan par ce mail :

« Le château voisin du groupe scolaire s’est livré à des épandages sur les parcelles mitoyennes des terrains sportifs du groupe, le vendredi 2 mai 2014. Sachant que ces traitements ont en général lieu tous les 15 jours et :

– considérant la proximité entre le groupe scolaire Jean Jaurès et certaines zones traitées
– considérant la cohorte d’études scientifiques à travers le monde mais également dans notre région sur les risques que représentent les pesticides pour la santé humaine
– considérant la vulnérabilité des enfants par rapport aux effets des pesticides, mis en avant par de nombreuses études scientifiques et leur présence fréquente dans et aux abords des établissements scolaires
– considérant le classement toxicologique des produits utilisés dans les activités agricoles de la zone, telle que la viticulture, grande consommatrice de pesticides dont certains reconnus pour être cancérogènes suspectés, perturbateurs endocriniens…
– considérant l’impossibilité de respecter la réglementation en vigueur, notamment l’arrêté du 12/09/2006, en raison de la proximité entre habitations et zones traitées
– considérant qu’il est attesté que les produits ne restent pas sur la parcelle traitée et ont un impact sur la contamination des habitations avoisinantes
– considérant la vulnérabilité des enfants face à ces produits et l’obligation faite d’assurer au sein des établissements scolaires leur sécurité, y compris sanitaire
– considérant l’intoxication supposée des enfants du village de Villeneuve suite à  des épandages à proximité de son école élémentaire
Nous demandons le confinement des élèves en cas d’épandages à proximité du groupe scolaire Jean Jaurès. »


Poster un commentaire

Réunion d’information – 8 Mai 2014

Une réunion d’information sur les résultats de l’enquête Exppert et l’opportunité de créer un collectif s’est tenue le jeudi 8 Mai. Elle s’est déroulé en présence d’Eric Guéret qui réalise un documentaire pour France 3 sur les inégalités de santé en France.

Après un tour de table des 20 personnes présentes, Nadine LAUVERJAT, chargée de mission pour Générations Futures a présenté l’association. Créée en 1986, cette association s’est donnée pour but d’informer sur les dangers des pesticides sur la santé et sur l’environnement et d’informer sur les alternatives possibles des pesticides. Ils travaillent à une exclusion du marché de tous les Pesticides Perturbateurs Endocriniens. Le problème est qu’il n’existe pas de définition de ces Pesticides Perturbateurs Endocriniens. L’année dernière, Générations futures a fait une enquête sur les insecticides et sur les fraises afin de prouver que la population est exposée à ces produits. Cette année, le 3ème volet de l’enquête porte sur l’exposition des enfants aux Pesticides Perturbateurs Endocriniens. C’est l’enquête EXPPERT 3 dont les prélèvements de cheveux d’enfants ont été fait sur toute la France entre Octobre et Novembre 2013. Le laboratoire, basé au Luxembourg, a rendu ses résultats en mars dernier : 21 résidus de Pesticides Perturbateurs Endocriniens en moyenne chez tous les enfants. Il y a à la fois des molécules issues des vignes, des composés venant de produits dont l’usage est interdit en agriculture et aussi des résidus d’insecticides ménagers (produits vétérinaires, en particulier). 13 molécules sont retrouvés chez les 30 enfants. Il n’y a pas d’évaluation du risque que présente le mélange de tous ces résidus chimiques.

 

Lien vers le compte-rendu de l’enquête EXPPERT 3.